Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 21 le Dim 30 Mai - 18:29

AIDER LES PARENTS A DEVENIR PARENTS D’ELEVES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AIDER LES PARENTS A DEVENIR PARENTS D’ELEVES

Message  Cir3d3rf le Mar 12 Oct - 18:21

Inscrire un enfant à l’école maternelle, c’est le faire passer du statut d’enfant à celui d’élève, c’est aussi aider ses parents à devenir parents d’écolier. Cela signifie saisir toutes les occasions d’expliquer qu’à l’école leur enfant sera considéré autrement qu’à la maison. En effet, l’enfant est différent à l’école et à la maison. Il est nécessaire d’expliquer aux parents qu’à l’école les enseignants aident l’élève à construire des apprentissages. Pour les questions, les problèmes d’éducation que se posent les parents, il faut les renvoyer à d’autres professionnels (médecin, membres du réseau : psychologues, maître G, assistantes sociales,…).
Notre regard se doit d’être celui qui considère l’élève évoluant dans l’école. Nous devons faire comprendre aux parents que notre regard sur l’enfant est différent du leur. Que malgré la façon d’être de l’enfant à la maison, nous devons lui renvoyer l’image de l’apprentiélève qui à l’école peut avoir un comportement différent et il est essentiel d’informer la famille sur son évolution. La mise en mots constante de ce que l’on fait, de ce que l’on a fait (à l’aide de supports), de ce que l’on va faire permet à l’enfant et à sa famille d’entrer dans la compréhension de ce pourquoi il vient à l’école.

► L’enfant va découvrir peu à peu que l’école a son fonctionnement propre : d’autres adultes, d’autres enfants, d’autres contraintes. Il va petit à petit trouver ses marques, et affirmera sa façon d’être, d’écouter les autres, de communiquer avec eux puis d’entrer dans les apprentissages à son rythme. Les temps de jeu sont essentiels pour connaître l’enfant et lui donner le goût
et le plaisir d’apprendre. Laisser l’enfant jouer lui donne le goût et le plaisir d’apprendre et permet d’apprendre à le connaître. Ainsi il s’exerce à vivre, il apprivoise le monde qui l’entoure et accepte alors de grandir.

► Les enseignants doivent rendre lisible, compréhensible le rôle et la place de l’école maternelle pour que s’établisse la confiance des familles. Nous devons donner à voir et expliciter suffisamment les finalités de l’école, les démarches utilisées pour conduire les élèves vers les apprentissages tout en respectant les besoins et les capacités de chaque enfant. Différents moyens permettent de construire cette lisibilité : lors de l’inscription (voir les fascicules proposés dans ce document), lors des différentes réunions proposées, par des écrits : cahier de vie individuel ou collectif, affichages, livret d’évaluation expliqué, communication du projet d’école… Le langage oral ou écrit doit être clair et non professionnel.

► Apprentissages scolaires et évaluation n’ont de place que lorsque cette préparation en amont a été solidement installée. Il est nécessaire de comprendre la première année d’école comme une immersion dans un autre monde, celui d’une collectivité faite de nouveaux adultes, et d’autres enfants tous différents. Tant que l’enfant n’a pas conscience qu’il est une personne, il regarde, observe, parle et se fait comprendre des autres, il ne lui est pas possible d’entrer réellement dans les apprentissages.
C’est pour cette raison que les activités scolaires (papier/ crayon) ou sur fiches, trop abstraites, ne peuvent pas avoir de signification pour l’enfant de deux ou trois ans, encore moins en début d’année. On peut tout de même obtenir une trace de ce qui a été réalisé : de temps en temps, une activité (manipulatoire ou motrice) bien maîtrisée par les enfants fera l’objet d’une explication écrite à destination des parents. Avec l’étayage de la maîtresse, les élèves motivés construisent collectivement le bilan de ce qu’ils ont appris et expliquent de quelle façon ils s’y sont pris. Le texte obtenu, accompagné de croquis ou de photos est ensuite affiché. Il permet la mémorisation par les enfants et informe les
parents sur les démarches d’apprentissage.

Les documents réunis sont une aide à la l’élaboration de rapports mutuels d’écoute, de confiance, à la construction d’une réelle co-éducation en ayant conscience des rôles de chacun : les parents élèvent leur enfant et les enseignants le font entrer dans les apprentissages. La communication objective et valorisante dans ce but partagé est la condition de la réussite de l’entrée du jeune enfant dans le monde scolaire. Cela demande de la patience et des échanges constructifs ayant pour objectif l’épanouissement de l’enfant et son entrée réussie dans cette communauté d’apprentissage qu’est l’école.
avatar
Cir3d3rf
rigoureux
rigoureux

Messages : 360
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 48
Localisation : ST-OMER (62)

Voir le profil de l'utilisateur http://bon-ptit-coin.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum